Mathématiquement parlant, il est quasi impossible de tarter un Troll

On a déjà tous eu à faire à des « trolls » ou des « SJW« .
Tu sais c’est le genre de petites crottes fragiles (donc frustrées), qui sévissent exclusivement sur internet et plus précisément sur les réseaux sociaux.
Ils viennent chier sur un fil de discussion soit sans raison apparente (parce qu’ils ont été offusqués par quelque chose, qu’ils n’arrivent d’ailleurs pas à exprimer en termes clairs), soit parce qu’ils sont en désaccord avec ton opinion, mais n’ayant pas d’arguments, ils balances une suite de messages (incohérents pour la plupart) dans l’espoir que la quantité fasse la qualité et pour s’auto persuader qu’ils ont « gagné le combat ».

Dans la panoplie des « arguments » du SJW, il y a la très solide « année courante » : Plus précis qu’une horloge atomique, il te rappelle à plusieurs reprises que nous sommes en 2020 et que par conséquent ton opinion n’épouse pas le progrès (par nature salvateur, juste et bon). Là t’es disqualifié pour plusieurs tours, tu ne passes pas par la case départ et tu ne touches pas les 20.000…

C’est également un très grand collectionneur de points Godwin de père en fils, qui sort souvent ses fondamentaux en matière d’histoire de la Seconde Guerre Mondiale.
Il faut savoir que le carton rouge « facho », la carte joker « nazi », etc. ont une force d’attaque de plus de 6 trilliards de points, ce qui t’amène à moisir pour l’éternité dans une marmite d’excréments !

Le troll (ou le SJW) a parfois une attitude désinvolte et tente de faire de l’humour, avec un succès très mitigé, en jouant de l’ironie ou se montrant cynique. Ces interventions sont ponctuées de « lol », de « mdr », « ^^ » mais également de « mèmes » sous forme de GIFs.
Il y a pourtant effectivement un caractère humoristique dans tout ça mais qui provient du côté pathétique de la chose et qui dépasse les capacités de compréhension de ce calamar.

Pour revenir au titre de cette publication et probablement à la conclusion la plus triste du monde : tu te dis que le troll d’internet, dans la vrai vie tu l’aurais déjà tarté et ben c’est là que t’as tout faux parce que, sauf cas extrême où il est en meute, le troll dans la vrai vie, tu ne le reconnais pas, il n’existe pas, il rase les murs et mate ses pompes.
Échec et mat, t’es baisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *